Skip to content

Édouard Philippe va s’afficher avec la ministre-candidate Geneviève Darrieussecq

Par Mathilde Siraud, publié le 07/05/2021 à 17:19, mis à jour le 07/05/2021 à 17:46
Crédit photo : Francois Bouchon / Le Figaro

L’ancien premier ministre s’engage dans la bataille des élections régionales. Selon nos informations, Édouard Philippe sera lundi à Angoulême (Charente) pour soutenir son ancienne ministre Geneviève Darrieussecq, tête de liste de la majorité présidentielle en Nouvelle-Aquitaine. En présence de Xavier Bonnefont, le maire ex-LR d’Angoulême (Charente) et directeur de campagne de la ministre des Anciens Combattants, les deux élus passeront une partie de l’après-midi ensemble, et visiteront un studio d’animation. L’ancien chef du gouvernement, qui vient de publier Impressions et lignes claires (Éd. Lattès) avec son ami Gilles Boyer, doit aussi signer quelques dédicaces à la librairie locale. «Il se déplace dans la région pour une séance de signatures, il en profite pour organiser une rencontre à la demande de son ancienne ministre pour la soutenir, puisque c’est quelqu’un de bien», indique l’entourage d’Édouard Philippe.

Il s’agit de la première apparition du maire du Havre (Seine-Maritime) dans le cadre de la campagne des élections régionales. Resté silencieux et volontairement en retrait des péripéties de la semaine en Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’ex-chef de la majorité préfère donc se déplacer pour encourager la candidate MoDem qui défie le socialiste Alain Rousset, et qui a su rassembler sur ses listes toutes les composantes de la majorité présidentielle et au-delà, avec l’UDI et le Mouvement Radical. Il va donc aider l’élue du Sud-Ouest, dans une région où c’est pourtant l’ancien premier adjoint d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, Nicolas Florian, qui a été désigné tête de liste Les Républicains. «Les régionales ne sont pas l’objet de nos déplacements»corrige toutefois Gilles Boyer, son ancien conseiller. «Mais à chaque fois, les candidats veulent que ce soit l’occasion pour le voir donc il y a une coloration politique.»

L’ancien premier ministre, qui entend continuer à jouer un rôle dans la recomposition politique, pourrait également se rendre prochainement en Centre-Val-de-Loire pour soutenir son ancien ministre Marc Fesneau. Mais aussi en Provence-Alpes Côte d’Azur, fin mai, dans les Hauts-de-France et à Paris.

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Je participe

Dites-nous comment vous imaginez la Nouvelle-Aquitaine de demain.

Je m'informe

Je souhaite être informé(e) des propositions de Geneviève Darrieussecq et de sa liste L’Union fait la Région, pendant la durée de la campagne électorale.