Skip to content

Régionales : cinq questions à Geneviève Darrieussecq

Par La rédaction sudouest.fr
Publié le 08/06/2021 à 16h59
Mis à jour le 08/06/2021 à 17h37   

Cinq questions aux huit têtes de liste des élections régionales en Nouvelle-Aquitaine (20 et 27 juin). Ce mardi, Geneviève Darrieussecq.

1. Pourquoi voulez-vous présider la Nouvelle-Aquitaine ?

Parce que j’aime cette Région et ses habitants, parce que j’aime faire changer les choses. Nous sommes la région la plus étendue et une des moins denses : l’aménagement du territoire doit être notre priorité. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Les déséquilibres et les fractures y sont nombreux – métropoles de plus en plus denses, villes moyennes à la peine, territoires ruraux délaissés – en partie à cause des dysfonctionnements de la gouvernance actuelle, hypercentralisée, sclérosée après vingt-trois années de pouvoir, trop influencée par les injonctions des Verts.

La Région doit retourner dans les territoires qu’elle n’aurait jamais dû négliger, avec un objectif : mieux vivre partout et ensemble. Je veux des politiques régionales plus équilibrées, adaptées selon les territoires, et je m’engage à travailler, comme je l’ai toujours fait, en concertation avec les acteurs de terrain.

2. Votre première mesure pour les transports ?

Un redéploiement des moyens pour « mettre le paquet » sur toutes les possibilités de se déplacer, sans exclusive, et relier nos villes moyennes entre elles. Fin du projet démesuré Pau-Canfranc (600 millions d’euros pour 33 km), plan massif de régénération de nos petites lignes vétustes, soutien de la LGV vers Toulouse et Dax, RER urbains (Bordeaux, Pays basque), modernisation et sécurisation des itinéraires routiers structurants (le PS et les Verts s’y refusent depuis des années), plan vélo ambitieux comprenant une aide à l’achat de vélos électriques (200 € par foyer).

“Sur le mandat, je veux construire 20 000 logements étudiants supplémentaires”

3. Votre première mesure pour la jeunesse ?

Lycées, transports, logement, formation, apprentissage… La Région doit accompagner pas à pas chaque jeune Néo-Aquitain jusqu’à sa pleine autonomie. À court terme, je lancerai un plan Santé dédié, sur la prévention et l’accès à des consultations (sommeil, stress, santé mentale, alimentation, dépistages, précarité menstruelle), un Pass jeunes qui regroupera sur une même application toutes les aides et infos (mobilité, santé, orientation, etc.) et des mesures spécifiques pour les lycéens (dotation d’un vélo et d’un PC recyclés). Sur le mandat, je veux construire 20 000 logements étudiants supplémentaires.

4.Votre première mesure pour les entreprises ?

D’abord les accompagner, notamment les plus fragilisées (aéronautique et automobile, tourisme et thermalisme, culture, etc) avec le plan de relance, en coordination avec l’État qui a permis à la Nouvelle-Aquitaine de tenir le choc de la crise (1,6 milliard d’euros avec le fonds de solidarité). Ensuite, nous devons faire éclore davantage d’industries innovantes : robotique, métiers verts, cybersécurité, agroalimentaire, technologies de rupture, sur l’ensemble du territoire, avec des campus de l’avenir dans chaque département.

5. Votre première mesure pour l’agriculture ?

Un schéma directeur sur l’eau pour organiser usages raisonnés et solidarité territoriale. Et des fonds complémentaires pour les agriculteurs et les viticulteurs frappés par le gel et la crise aviaire.

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Je participe

Dites-nous comment vous imaginez la Nouvelle-Aquitaine de demain.

Je m'informe

Je souhaite être informé(e) des propositions de Geneviève Darrieussecq et de sa liste L’Union fait la Région, pendant la durée de la campagne électorale.