Skip to content

Régionales : visite à Niort de Geneviève Darrieussecq (Modem-LREM), « seule à pouvoir porter une alternance »

Lundi 7 juin 2021 à 20:58 – Par Noémie GuillotinFrance Bleu Poitou

Geneviève Darrieussecq, candidate Modem-LREM aux élections régionales en Nouvelle-Aquitaine, était à Niort ce lundi 7 juin à moins de deux semaines du premier tour. Venue parler politique de ville et mobilités, elle se présente comme « la seule à pouvoir porter une alternance à Alain Rousset ».

C’est à la gare de Niort que Geneviève Darrieussecq, candidate Modem-LREM aux élections régionales en Nouvelle-Aquitaine (liste « L’Union fait la Région) s’est rendue ce lundi 7 juin dans les Deux-Sèvres pour évoquer notamment les mobilités. « Toutes les villes moyennes de notre région ont besoin d’être interconnectées entre elles. Elles ont besoin d’avoir des pôles d’échange multimodaux de qualité parce que c’est un facteur de prospérité, de meilleure circulation dans la région, d’identification aussi à cette région », explique celle qui est ministre déléguée à la ministre des Armées, ancienne maire de Mont-de-Marsan dans les Landes. 

Améliorer l’accès à la gare de Niort, les transports avec le bus, le vélo aussi. « Je ne vois pas vraiment de pistes cyclables », lance-t-elle. « J’y tiens beaucoup je souhaite lancer un grand plan vélo et un soutien aux intercommunalités pour déployer des pistes cyclables ce sera un enjeu majeur ici à Niort aussi ». Le quartier gare pour lequel un projet de modernisation d’1,3 million d’euros est engagé rappelle maire de Niort Jérôme Baloge présent dit-il « pour encourager une candidature qui m’est sympathique ». Son adjoint Bastien Marchive est tête de liste dans les Deux-Sèvres de la candidate centriste.

Geneviève Darrieussecq veut « un grand plan d’irrigation »

Geneviève Darrieussecq qui a évoqué également la problématique de l’eau, très sensible dans le département avec le projet de construction de retenues d’eau sur le bassin de la Sèvre niortaise. « Nous sommes la région qui va subir le réchauffement climatique de façon la plus forte en France », explique-t-elle.  Elle souhaite « un grand plan d’irrigation » et veut « donner l’assurance que moi élue les agriculteurs auront des solutions pour faire en sorte qu’ils puissent irriguer, irriguer avec raison bien sûr ». La candidate se montre donc favorable au projet actuellement en cours dans les Deux-Sèvres. « Les bassines je n’ai rien contre. Le dossier est étudié depuis des années. Il y a des contreparties demandées aux agriculteurs. Je crois qu’il faut le mettre œuvre, le soutenir et éventuellement l’aider financièrement si c’était nécessaire ».

La centriste se dit « enthousiaste » à l’approche du scrutin. « Je suis la seule à pouvoir porter une alternance à Alain Rousset et sa majorité qui sont là depuis 25 ans. Avec un projet beaucoup moins centré sur la métropole et Bordeaux et beaucoup plus centré sur tous les territoires et une ligne claire », conclut-elle.

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Je participe

Dites-nous comment vous imaginez la Nouvelle-Aquitaine de demain.

Je m'informe

Je souhaite être informé(e) des propositions de Geneviève Darrieussecq et de sa liste L’Union fait la Région, pendant la durée de la campagne électorale.